Abécédaire de la ménopause: A…vocat

Abécédaire de la ménopause: A…vocat

Qualité de la peau chez la femmes ménopausée

L’un des fréquents symptômes associés à la ménopause est la sécheresse cutanée, ou plus généralement la dégradation de la qualité de la peau.
De nombreuses études ont montré le lien entre les changements survenant à la ménopause (en particulier hormonaux) et cette dégradation cutanée1.

Nous aurons l’occasion de revenir dans le futur sur les causes et effets spécifiques en terme de détérioration de la qualité de la peau chez la femme ménopausée.
Le propos du présent article est de s’intéresser aux solutions possibles pour améliorer la qualité cutanée, en s’arrêtant sur un aliment bourré de nutriments alliés d’une peau saine (et bien plus), l’avocat.

Les charmes de l’avocat

L’avocat est un fruit pas comme les autres:
contrairement à la majorité des autres fruits dont les calories dérivent principalement de glucides, 100 g d’avocat contiennent 15,4 g de lipides et seulement 8,6 g d’hydrates de carbone.

Or notre alimentation contemporaine pèche trop souvent par en excès de consommation de glucides, avec les effets inflammatoires associés, facteurs de vieillissement des cellules.

Et les matières grasses que contient l’avocat sont en majorité les « bons » acides gras, les acides gras insaturés.
Bons pour le coeur … et pour la peau2.

Et notons que l’avocat est un digne représentant de la communauté Happy Half Hundred, puisque qu’il ne fait que se bonifier avec l’âge : plus le fruit mûrit, plus la part d’acide oléique mono-insaturé augmente et plus les acides gras saturés diminuent.

Des bénéfices à la pelle

Pour revenir à la qualité de la peau, l’avocat est l’un des rares aliments riches à la fois en vitamine C et en vitamine E, deux antioxydants.
La consommation de vitamine C est reconnue comme étant un facteur contributif à une meilleure qualité de la peau. Et la combinaison de la vitamine C avec la vitamine E démultiplie les effets positifs3.

Les avantages de faire de l’avocat un favori de nos menus ne s’arrêtent pas à l’amélioration de la qualité de la peau. En effet les avocats offrent près de 20 différents types de minéraux et vitamines.

Riche en potassium et pauvre en sodium, c’est un allié contre l’hypertension artérielle.
Il est également riche en magnésium, ainsi qu’en vitamine B-6.

Et grâce à leur teneur en lutéine et en zéaxanthine, les avocats pourraient également aider à prévenir les dysfonctionnements oculaires liés à l’âge. Un effet renforcé par la haute teneur en acides gras insaturés.

Enfin, pour revenir aux 8,64 grammes d’hydrates de carbone pour 100 grammes d’avocat, 80% sont en fait des fibres alimentaires, connues, entre autres bénéfices pour la santé, pour contribuer à la réduction des pics de glycémie.

A mettre à toutes les sauces

S’il y a donc un fruit à ramener de chaque saut à l’épicerie, et à mettre à notre menu, c’est bien notre ami l’avocat :
au petit-déjeuner, remplacez votre beurre ou votre margarine par de l’avocat frais grossièrement écrasé à la fourchette ;
au déjeuner, invitez le comme la guest star de votre salade;
au dîner, impressionnez vos invités en deux temps trois mouvements avec un demi-avocat rempli d’œufs de saumon, légèrement arrosé de jus de citron et surmonté d’aneth.

Le nombre de recettes possibles est quasi illimité!

Vous êtes intéressée par l’expérience vécue par des femmes à des stades différents de leur ménopause? Souhaitez un rappel de la physiologie de la ménopause et des principaux symptômes ? Téléchargez notre ebook gratuit, Histoire(s) de ménopause.

1: source « Revisiting the effects of menopause on the skin: Functional changes, clinical studies, in vitro models and therapeutic alternatives » ; Mechanisms of Ageing and Development, Volume 185, 2020 ; https://doi.org/10.1016/j.mad.2019.111193.
2: les études montrent que la consommation raisonnée d’acides gras améliore l’élasticité de la peau, cf. « Association of dietary fat, vegetables and antioxidant micronutrients with skin ageing in Japanese women. » Br J Nutr. 2010 May;103(10):1493-8. doi: 10.1017/S0007114509993461.
3: source Oregon State University, Linus Pauling Institute, Micronutrient Information Center, « Vitamine C and Skin Health« 

Publié par H3

Happy Half Hundred

Un avis sur « Abécédaire de la ménopause: A…vocat »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :